Sabbats et Traditions

Un petit Blog pour revenir aux Racines Sorcières au travers des Sabbats et de leurs Traditions véhiculées au fil du temps.

22 octobre 2008

Extension : La Fête de la Toussaint

¤ EXTENTION : LA FETE DE LA TOUSSAINT ¤

De nos jour la tradition populaire se tourne bien plus souvent vers la Toussaint, la « Fête de tous les Saints », que vers notre célébration de Samhain. Tout comme Noël, cette fête reprend certains principes païens. Voici un petit article issu du site Lexilogos pour vous guider un peu dans ces dédales d’appellations.



¤ SAMHAIN ET TOUSSAINT : RESSEMBLANCES ET DISSEMBLANCES ¤

Pendant que sorciers et sorcières célèbrent Samhain aux fourneaux et/ou dans leurs cercles, les catholiques, eux, festoient sur le thème de la Toussaint, la « Fête de tous les Saints ». Cette appellation se retrouve d’ailleurs dans bien d’autres pays comme en Espagne ou la célébration se nomme «Todos los Santos », ou encore en Angleterre : «All Saint's Day » ou « All Hallows' (Day) », ce qui n’est pas sans rappeler notre bon vieux Halloween.

La Toussaint est donc, comme son nom l’indique, une fête célébrée en l’honneur de tous les saints du Panthéon Catholique. La différence est ici à marquer entre « catholique » et « chrétien », puisque les protestants, eux, ne la fêtent pas, pour la simple et bonne raison qu’ils rejettent toute cette conception de « saints ». Et il n’est pas ici uniquement question de personnes, mais également de « saint suaire », « sainte croix », etc.

Autrefois, vers le 4e siècle, cette fête, ne portant pas encore le nom de Toussaint à l’époque, était célébrée le premier dimanche après la Pentecôte, dans le but de rendre hommage aux martyrs chrétiens (les premiers saints, morts pour leur foi). Puis, à partir du 7e siècle, lorsque l’Eglise substitue aux divinités romaines du Panthéon les Saints Catholiques, l’appellation de Toussaint est instaurée.

Pourtant, elle n’est toujours pas celle que l’on connaît aujourd’hui, puisqu’elle était d’abord célébrée en Mai, avant d’être déplacée au premier novembre, pour des « raisons pratiques », selon Jacques de Voragine. Pourtant, cela n’est pas sans rappeler la référence à la Fête Païenne de Samhain, célébrée à la même période... De même, le 1er Novembre est un jour extrêmement symbolique puisqu’il s’agit du jour de l’an celte, s’opposant au 1er Mai, Beltane.

Pourtant, ces quelques lignes peuvent déjà nous faire voir une différence notoire entre Samhain et la Toussaint : alors que l’une se base sur la finesse de la frontière entre les Morts et les Vivants et est le souvenir de nos disparus, l’autre en revanche n’a rien à voir avec ce côté ci du fleuve, puisqu’il s’agit tout simplement de la célébration des Saints et non pas de la célébration des morts. Cette fête des morts a pourtant bien lieu également du côté des catholiques, mais elle est décalée de quelques jours puisqu’elle a lieu le 2 Novembre, deux jours après Samhain.




¤ D’UNE ORIGINE DE LA TOUSSAINT ¤

On doit le terme de « Toussaint » à Jacques de Voragines, archevêque de Gênes au 13e siècle. Il est l’auteur de « la Légende Dorée » (en latin « Legenda aurea »), livre ayant connu un immense succès au Moyen-Age, et racontant la vie des saints illustres. Il relate nombre et nombre de miracles et de faits surnaturels chers à l’Eglise.

Quatre raison sont à l’origine de la création de la Toussaint :
- Commémorer la consécration d’un temple : il fut question ici du Parthénon, débarrassé de toutes ses idoles romaines à l’époque ou Rome était devenue chrétienne, vers 600 après J.C.. Le 3 mai 605, il fut consacré à la Vierge Marie par le pape Boniface, quatrième successeur de St Grégoire. C’est ainsi que le Parthénon prit le nom de « Sainte-Marie aux Martyrs.

- Suppléer à des omissions : La religion catholique comportait bien trop de saints pour leur accorder à tous une fête propre, ou même pour se souvenir de tous. Ainsi fut née l’idée de créer la « Fête de tous les Saints » afin de se remémorer l’existence de tous ces êtres oubliés en cours d’année. Un véritable gain de temps !

- Expier les négligences catholiques face aux Saints : au fil du temps, la paresse bien souvent a amené les croyants à négliger même les saints les plus importants du calendrier. Créer un jour particulier consacré à leur célébration générale était l’occasion de mettre de côté leur négligence pour revenir à la tradition.

- Faciliter l’accomplissement des vœux : Ce principe reprend un peu l’idée des prières de groupe. En ce jour ou tous les Saints sans exception sont célébrés, il est bien plus aisé de les faire intervenir tous ensemble, comme une seule et même entité, afin de réaliser les demandes et prières des croyants. Ce n’est donc pas à un seul saint auquel s’adresse le croyant ce jour, mais à l’ensemble des êtres célébrés ce jour là. L’impact n’en est forcément que plus important !



¤ 2 NOVEMBRE, L’EQUIVALENCE DE SAMHAIN ¤

Comme nous l’avons brièvement indiqué précédemment, la Toussaint n’est pas, contrairement à Samhain, la célébration de nos défunts. Cette tradition est reportée chez les catholiques au 2 Novembre, le lendemain donc de la Toussaint, et porte le nom de « Jour des Ames ». Ce jour a été instauré par l’Eglise pour prier les défunts et les libérer ainsi des démons qui les emprisonnaient. De ce fait, tous les monastères ralliés aux idées de St Odilon, abbé de Cluny, se plièrent à cette règle et furent bientôt rejoint par l’Eglise entière.

Posté par yunaminhai à 10:34 - Dossiers Annexes - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire